Rechercher
  • Osteo châtenay-malabry

L'Ostéopathie périnatale et pédiatrique

Mis à jour : juin 3

Tout comme l’adulte, le bébé peut être amené à consulter un ostéopathe, et cela dès les premiers jours de sa vie.


Pourquoi consulter un ostéopathe pour bébé dès l'accouchement ?


Les nouveaux-nés subissent des contraintes, et celles-ci peuvent déjà être présentes lors de la vie fœtale pour différentes raisons.

La vie du bébé dans le ventre

Tout d’abord, la position du bébé dans l’utérus peut engendrer des troubles de la posture, notamment s’il manque de place (bébé de poids important, grossesse multiple). De plus, certains bébés se présentent en siège. Cela signifie que leur corps, qui devrait se positionner naturellement la tête en bas lors du dernier mois de la grossesse, n’a pas effectué de rotation. Dans certains cas, des manœuvres de rotation sont réalisées par le gynécologue, afin de faire tourner le bébé vers le bas. Ces manœuvres, bien que nécessaires, génèrent des contraintes sur le bébé, puisqu’elles l’obligent à se retourner.


L'environnement extérieur:

Le bébé peut aussi en subir des contraintes: exposition au stress de la mère ou de la famille. Dans ces situations, comme une éponge, le bébé enregistre ce stress sous forme de tensions psycho somatiques.


Enfin, lorsque le moment de la naissance arrive, les contraintes sur votre bébé s’accentuent.

En effet, l’accouchement, qu’il se déroule par voies basses ou par césarienne, peut être source de troubles, en particulier au niveau de son thorax et de son crâne.


La consultation de bébé avec l'ostéopathe


Même s’il n’y a souvent pas de notion d’urgence, il est tout de même important de consulter un ostéopathe, dans les prochains jours.

La consultation ostéopathique va se dérouler en deux étapes :


Première étape, l’entretien : Je vous poserai des questions afin de me représenter au mieux votre situation et répondre aux besoins de votre bébé:

- conditions de votre grossesse, de la conception jusqu’à l’accouchement, et aux différents problèmes que vous avez pu rencontrer,

- habitudes de votre bébé ; comment se déroulent la prise de ses repas, ses nuits, la régularité de son transit…


Deuxième étape, le bilan ostéopathique : Au cours du bilan qui se déroule sur la table de soin, je vous demanderai de mettre votre bébé en couche ou en body afin de visualiser au mieux sa posture. Je manipulerai chaque partie du corps de votre bébé avec beaucoup de douceur, afin d’identifier les déséquilibres.

Lors de la séance, il est important que vous soyez présents pour votre bébé, en participant à ses soins. Le nouveau-né se sent apaisé lorsqu’il est entouré de ses parents, d’autant plus s’ils ont un contact physique avec lui.

Un certain nombre de bébés peuvent pleurer durant les soins, surtout lorsque je m’intéresse à son crâne (il présente très souvent des contraintes, qui peuvent engendrer de l’inconfort chez votre bébé).

Les pleurs ne sont pas pour autant synonymes de douleur et cessent souvent à la fin des soins.



Une consultation de prévention pour mon bébé


Beaucoup de parents consultent lorsqu’ils suspectent un trouble chez ce dernier, ou lorsque leur pédiatre les oriente vers des soins ostéopathiques.


Le domaine de compétences de l’ostéopathe ne se limite pas à soigner les déséquilibres déjà présents chez votre enfant, mais aussi de prévenir leur apparition.

De plus, le bébé peut tout de même avoir subi des contraintes, lors de la grossesse et/ou de l’accouchement.

Les conséquences de ces contraintes peuvent ne pas encore être visibles: elles peuvent apparaître à distance et déséquilibrer sa croissance.


Pour ces raisons, il est important de réaliser un bilan ostéopathique de prévention, en particulier si le bébé n’a pas reçu de soins ostéopathiques à la maternité.

Il faut également prendre en compte que les tissus de bébé sont très souples, contrairement à ceux des adultes. Plus votre bébé est pris en charge jeune, et plus l’ostéopathe pourra facilement corriger les déséquilibres et lui garantir une croissance optimale.



Quand consulter un ostéopathe pour bébé

Les contre-indications à l'ostéopathie

Malgré la nécessité de consulter rapidement un ostéopathe pour son bébé, il faut garder à l’esprit que celui-ci ne remplace pas le médecin dans les situations d’urgence :

-Fièvre

-Coloration bleue du visage lors des pleurs

-Difficultés respiratoires

-Chute/traumatisme

-Vomissements suivant les repas, accompagnés ou non de traces de sang

-Craniosynostose/craniosténose (soudure prématurée et pathologique des sutures crâniennes)

-Augmentation anormale du périmètre crânien

-Retard de croissance / perte de poids


Les motifs de consultation

Comme précisé précédemment, il est conseillé à tous les jeunes parents de consulter un ostéopathe au cours du premier mois de vie de leur bébé, et cela même si tout va bien.

Toutefois, certaines situations, détectées à la naissance ou plus tard, nécessitent une prise en charge ostéopathique rapide :


- Le torticolis : ce trouble est fréquent chez le bébé.

Les parents observent que sa tête est souvent tournée du même côté, et que la rotation du côté opposé et difficile voire inexistante.

Dans certains cas, le torticolis peut être causé par la position du bébé dans l’utérus, car les bébés gardent cette position au cours des premières semaines de leur vie.

Dans d’autres cas, il peut apparaître à la naissance.


- La plagiocéphalie: ce trouble, souvent nommé par les parents « la tête plate » est lui-aussi souvent observable. Il est régulièrement précédé par un torticolis qui oblige le bébé à garder la tête tournée ou inclinée d’un côté.

Ce côté va alors avoir tendance à s’aplatir très rapidement, provoquant au fil du temps une déformation du crâne.


- Les troubles digestifs : les douleurs abdominales, les diarrhées/constipations ou les reflux.


- Les coliques du nourrisson : ils apparaissent très tôt et sont très difficiles à gérer par les parents. Le bébé pleure souvent le soir, pendant 3h, au moins 3 jours par semaine depuis 3 semaines.


- L’inconfort / douleur lors de l’allaitement : ressenti par la mère au cours de l’allaitement, il est souvent causé par un déséquilibre de la mâchoire du bébé qui ne lui permet pas de téter correctement.


- Les conditions de grossesse et de l’accouchement : des pathologies de grossesse ou un accouchement difficile doivent amener à consulter un ostéopathe.



Nathalie Gervais Ostéopathe D.O à Châtenay-Malabry

Cabinet d'Ostéopathie "Les Verts Coteaux"

0 vue
  • Doctolib Nathalie Gervais Ostéopathe
  • Google Nathalie Gervais Ostéopathe
  • Reflex Osteo Nathalie Gervais Ostéo
  • Facebook Nathalie Gervais Ostéopathe
  • Twitter Nathalie Gervais ostéopathe
  • Icône Nathalie Gervais Ostéopathe

Nathalie Gervais, votre osteopathe à Châtenay-Malabry

http://votre-osteo.fr © Fred Djx - tous droits réservés